WakeUp #53 : Êtes vous dans le flow ?

 

Savez-vous ce qu’est le flow ? Cet état de bien-être intérieur qui arrête le temps et fait taire notre ego. N’est-ce pas ce que nous recherchons tous dans nos vies ? Mais en quoi consiste-t-il et comment l’activer ?

En psychologie positive, le flow (littéralement flux en anglais), ou la zone, est un état mental atteint par une personne lorsqu’elle est complètement plongée dans une activité qu’elle aime et se trouve dans un état maximal de concentration, de plein engagement et de satisfaction dans son accomplissement.

Fondamentalement, le flow se caractérise par l’absorption totale d’une personne dans son occupation avec une sensation de distorsion de la perception du temps. L’activité devenant elle-même une source de satisfaction absolue. En bref, quand nous adorons faire quelque chose et que nous sommes totalement absorbé par notre tâche, nous ne voyons pas le temps défiler… ça vous parle ?

Une concentration intense focalisée sur le moment présent.
Atteindre le flow se dit aussi « être dans la zone »

Ce concept, élaboré par le psychologue Mihály Csíkszentmihályi, a été largement repris dans de nombreux domaines, du sport à la spiritualité en passant par l’éducation et la séduction, bien qu’il ait existé depuis toujours sous d’autres formes, principalement dans les religions orientales.

Selon Csíkszentmihályi, le flow est un état totalement centré sur la motivation. C’est une immersion totale, qui représente peut-être l’expérience suprême, en employant les émotions au service de la performance et de l’apprentissage. Dans le flow, les émotions ne sont pas seulement contenues et canalisées, mais en pleine coordination avec la tâche s’accomplissant. Grâce aux recherches de ce pionnier en la matière, nous savons désormais que nous sommes tous en capacité de mettre le flow dans de notre vie. L’excellente nouvelle est que cela est à la portée de chacun d’entre nous.

Le trait distinctif du flow est un sentiment de joie spontanée,
voire d’extase pendant une activité que l’on aime faire.


Le 
flow, un accès direct au bonheur

Et si je vous disais que l’acquisition des biens matériels ne joue en rien sur le flow, le croiriez-vous ? C’est pourtant ce que démontrent les études de ce psychologue hongrois. La belle maison, la piscine dans le jardin ou la montre en or n’ont pas vraiment d’impact sur le bonheur, en tout cas pas sur le long terme. Par contre, le fait de se consacrer pleinement à une activité qui nous fait plaisir nous mène directement à l’état extatique dont il est question. Mais ce n’est pas si simple que cela en a l’air. Car cette expérience intense qui nous fait dire « voilà pourquoi la vie mérite d’être vécue » n’est pas entretenue par la majorité des individus.
Pourtant, elle est à la portée de tous. L’idée repose principalement sur le
fait d’avoir le sentiment de créer quelque chose de nouveau, en étant absorbé en totalité par la tâche effectuée. A tel point que le corps disparaît, tout comme la faim, la fatigue, la notion du temps ou l’image de soi.

Comment entretenir ce flux spontané ?

Oubliez les heures perdues devant la télévision ou les réseaux sociaux (à moins de rechercher une information précise), vous ne trouverez jamais le flow dans une action où vous êtes passif, voire apathique.
Cherchez plutôt du côté de vos passions, de ce qui vous sort de la routine quotidienne, de ce qui vous fait passer dans une autre réalité. Certains auront juste besoin d’écrire ou de dessiner, pour d’autres de jouer d’un instrument de musique ou de chanter, de peindre ou faire du sport. Les artistes sont les champions pour vivre pleinement le flow.

 

« Paradoxalement, c’est lorsque l’individu agit librement pour le plaisir de l’action elle-même et non pour un autre motif qu’il apprend à devenir plus qu’il n’était auparavant »,
atteste Csíkszentmihályi,

La majorité des spécialistes en psychologie positive s’accordent à dire que le flow est particulièrement accessible aux personnes compétentes dans un domaine en particulier. Ces dernières ont développé des techniques de telle sorte qu’elles agissent avec facilité, spontanéité et sans effort. Si vous désirez connaître l’état de flow, ne visez pas absolument le succès ou toute forme de récompense. Lâchez prise quant au résultat à atteindre et concentrez-vous uniquement sur ce qui vous anime et qui réunit plaisir et compétences.

Au final, à retenir…

Focalisez sur vos points forts ! C’est un des secrets. Certes, la société ne nous a pas toujours encouragés à penser de cette façon. Pourtant, les solutions reposent, en partie bien sûr, sur cet état d’esprit pour un mieux-être avec soi-même et avec les autres. « Pour entrer dans cet état de concentration intense, il faut s’appuyer sur ses points forts, ses qualités et réorganiser toute notre vie autour de notre travail, de nos amours, de nos loisirs, de nos amis et de nos relations familiales », martèle l’américain Martin Selgiman, une autre sommité en psychologie. En soulignant ce qui vous rend unique et ce que vous adorez faire, vous pourrez alors connaître le flow, qui n’est pas réservé qu’aux autres.

A vous maintenant ! Combien de temps pourriez-vous libérer pour trouver ce canal propice au bonheur ?
Qui comprend la détente, le développement de vos capacités, de votre créativité, de votre performance, de votre motivation, de votre confiance en vous et de…. votre plaisir. Car le flow tient en lui tout ceci à la fois.

Cette sensation que vous avez expérimentée peut-être de façon fugace est là, disponible pour vous.
Il suffit de la chercher, puis de l’entretenir. Alors…. à vos passions les amis !

Vous avez aimé cet article ? Laissez-moi un commentaire. Merci et à bientôt !

 

Une réponse sur “WakeUp #53 : Êtes vous dans le flow ?”

Répondre à Zamiar Annuler la réponse.